Arrivée de course

Les géants sont partis dans une glisse sans effort,
Et les équipages au complet veillent, pendus au même bord.
Emergeant de la brume qui reliait ciel et mer,
Ils avancent ensemble progressant vers la terre.

J'aimerais être à bord d'un de ces oiseaux blancs,
M'accr
ocher aux drisses tendues vibrant par le vent,
Courir sur le pont, enroulant les cordages,
Aider l'un, aider l'autre, faire le mousse d'équipage.

Et partir avec eux pour un lointain voyage,
Vers des terres mystère, sans penser à demain...
Mais je regarde de loin leurs grandes voiles penchées,
Et ne peux que rêver, seul, assis sur la jetée.