Chez nous

La maison silencieuse rêve attendant ton retour
Chaque bibelot se prépare sans bouger
Chacun à sa manière, souvenirs épars
Objets abandonnés mais bientôt retrouvés

Le fauteuil se gonfle, il veut te sentir bien
Il sait qu'avec plaisir tu le retrouveras
Lui donneras ta chaleur et le goût d'être utile
Les bûches se rassemblent tout près de l'âtre
Elles ne demandent rien mais elles sont prêtes
A te chauffer le corps le soir venu

Un éclair de lumière vient frapper le verre
Tout comme un sourire naissant dans la matière
Pour réchauffer l'alcool qui se vieillit pour toi
Ton vêtement de nuit parle souvent de toi
Sur la patère en bois il est là et il veille
Il est déjà heureux de te sentir en lui

Et même la guitare se prépare à te dire
Qu'elle a trouvé pour toi des accords insensés
Et ne me parle plus que de te voir bientôt
Ton lit est amoureux et chaque jour plus fort
S'impatiente de sentir ton corps auprès du sien
Et s'ouvre déjà pour t'accueillir plus vite

Chaque jour qui passe nous rapproche de toi
Le peuple de la maison est à mon image
Dans son cœur tu est là et chacun à sa façon
Te dit déjà bonsoir tu es la bienvenue