La technique des deux pinceaux

Parmi tous les aquarellistes que nous avons rencontrés, la seule question qui revient régulièrement est celle de la transparence de la couleur.


En dehors de la connaissance des pigments utilisés (transparents, intenses ou opaques), la façon de poser la couleur sur le papier est un des facteurs de la réussite d'une aquarelle. L'eau qui dilue la couleur en est un autre. Si vous posez la couleur de façon uniforme avec une dilution tout aussi uniforme, vous obtiendrez un résultat qui ne rendra pas l'effet de transparence autant que si vous variez les effets.

En effet pour une transparence optimale, il vous faut du contraste ( donc des teintes puissantes). Le pinceau chargé d'eau doit toujours être parfaitement propre. Pensez à le nettoyer fréquemment

Le principe de base est donc simple : sur la photo ci-dessus, nous avons posé un bleu intense avec un pinceau et nous l'avons étalé avec un autre pinceau chargé de plus ou moins d'eau selon le résultat recherché. La couleur se dilue ainsi de manière différente, il reste sur le papier du bleu profond et le dégradé peut aller jusqu'au blanc pur si vous le souhaitez.

Le seul petit danger de cette technique est de confondre les pinceaux dans le feu de l'action. Quel est celui qui a la peinture et quel est le propre ? Un peu de papier autocollant sur un des 2 pour le différencier et le tour est joué.

Ne remplissez pas la totalité de votre forme à colorer avec le pinceau chargé de couleur.

Posez juste un peu de pigment là où vous souhaitez garder de l'intensité. Puis étalez ce pigment avec l'autre pinceau tout en laissant quelques blancs purs si vous le souhaitez.